Opérateur

Ce rôle vise notamment à organiser et fédérer les contributions. Pour différencier le rôle des contributeurs de celui de l'opérateur, la liste des constituants peut encore une fois servir de base pour décrire des actions menées par chacun de ces acteurs.

Constituant

Actions des contributeurs

Actions de l'opérateur

Code source

Pull request, peer review.

Gatekeeping (tri, feedback, validation, intégration).

Usage

Utilisation du logiciel.

Support.

Données

Utilisation du logiciel.

Promotion (concours…).

Statistiques

Utilisation du logiciel.

Analyse et éditorialisation.

Communication

Animation d’ateliers, création de contenu, inscriptions aux réseaux…

Product management, community management.

Marque

Promotion publique (publicité, présentations, articles…).

Mise en relation, démarchage d’espaces de promotion, soutien financier à des initiatives locales…

Stratégie

Remontée d'anomalies, suggestions, vote.

Ateliers, recherche utilisateur, RFC.

Risques adressés par le rôle

Inaccessibilité

La mise en partage des ressources ne peut être opérante que si lesdites ressources sont accessibles. Qui garantit la disponibilité du commun ? Par quels moyens ?

Un rôle de responsabilité opérationnelle du commun doit être tenu, avec des droits de gestion d’accès et de rationnement temporaire pour garantir un accès à tous les membres de la communauté. {#role-operationnel}**

Stagnation stratégique

La feuille de route générale du service est basée sur les besoins de la communauté. Néanmoins, des arbitrages doivent être menés sur la base des ressources disponibles. Comment arbitrer la stratégie, ou du moins en faciliter l'établissement, si la communauté n'y arrive pas, en évitant le point mort ?

Un rôle de responsabilité de produit (product ownership) doit être tenu, avec un droit d’arbitrage final entre la mise en œuvre de fonctionnalités incompatibles dans leurs effets ou dans leur consommation de ressources.

Illégalité des contributions

Dans le cas des communs contributifs, il peut arriver que du contenu soit mis à disposition en infraction avec le droit. Comment agir pour éteindre le grief ? Qui décide du retrait des contributions ? Qui porte la responsabilité juridique et potentiellement pénale de la mise à disposition ?

Un rôle d'organisation des contributions et de représentation juridique du commun doit être tenu.

Critique

Comme tout service, les communs numériques peuvent être critiqués. Certaines critiques peuvent aller jusqu’à mettre en danger leur capital réputationnel, notamment lorsqu’elles remettent en question leur probité ou leur coût plus que leur utilité. Qui répond aux critiques ? Comment décider auxquelles répondre ?

Un rôle de représentation du commun doit être tenu.

Forme juridique

Dans les communs numériques émergents ou d'envergure limitée, ce rôle peut être tenu directement par certains contributeurs. Néanmoins, le mélange des rôles est délicat et rarement soutenable car il mène les contributeurs portant cette responsabilité supplémentaire à une charge de travail supplémentaire, souvent différente de celle qu'ils mènent habituellement, et qui peut les mettre dans des situations d'arbitrage délicates entre leurs propres contributions et celles d'autres personnes.

En termes de structure, un bon acteur pour tenir ce rôle a une capacité économique pour engager des dépenses et s’ajuster rapidement aux besoins. L’alignement entre gestion et objectifs est supervisé par le garant.

Il peut par exemple prendre la forme de :

  • SCIC.

  • Association à activité économique.

  • EPIC.

  • SEM, SPL.